Jour 9 : Le Musée

Butin total à ramasser : 7 750
Lots spéciaux : Monocle du conservateur, Portrait Orbetti (faux), Médaillon Coethe
Niveau : mode expert + Thiefbot (visual : 2.400, audio : 2.400 tactile : 1.800)
Style : ZCD
Temps de jeu : Un peu plus d'une heure

LA SALLE DE GARDE
Avancez vers l'allée centrale du jardin pour permettre à la discussion entre les deux gardes de s'enclencher. Ceci est indispensable car, à la fin de leur dialogue, ils prendront leur faction de façon favorable, c'est-à-dire en tournant le dos à l'entrée principale. Profitez du dialogue pour passer de l'autre côté du jardin. Quand les gardes sont en place, remontez derrière le porteur de flambeau jusqu'au premier garde à qui vous prendrez sa clé. Retournez dans l'ombre le temps que l'itinérant reparte. Allez jusqu'à la porte d'entrée et ouvrez celle de droite (afin de ne pas vous retrouvez nez-à-nez avec le garde qui à sa ronde ici). Fermez la porte derrière vous.

Le hall d'entrée
Une fois entré, prenez connaissance, sur une table voisine, de la note du Conservateur Milton concernant le dispositif de sécurité entourant le Coeur et la Couronne ainsi que l'emplacement des interrupteurs. En fait, seul celui proche de la salle Porter nous intéressera.

Dans ce hall circule un garde qui n'est pas très difficile à passer. Je vais partir par la porte qui se situe à gauche par rapport à mon entrée mais vous pourriez tout aussi bien prendre l'escalier central (la porte de droite est plus difficile car la pièce suivante est le point de départ - ou d'arrivée - de deux rondes).

Les premiers lots
En suivant le tapis au delà de cette porte, j'arrive dans un nouvel espace. Sur ma gauche, un escalier qui descend vers l'un des dispositifs de sécurité. Je ne vais pas m'en soucier pour l'instant et je vais plutôt entrer dans cette sorte de niche où est exposé un buste. Juste avant, à droite sur le mur, un tableau. Sur le buste, un collier. Au delà de cette niche s'ouvre une pièce plus profonde munie elle aussi d'un escalier et sur laquelle veille un garde. Il y a, tout au fond, un portrait à prendre au mur ainsi qu'un ou deux lots sur la desserte contre le mur mais la ronde du garde est assez rapide. L'extinction du flambeau qui se trouve au-dessus de la petite table portant une bouteille de bon vin va doublement nous servir : à la fois de diversion et pour la suite du programme qui comportera la descente de l'escalier. Pendant que le garde vérifie ce qui a éteint sa lumière, vous avez tout le temps d'aller voler le portrait et les lots proches, puis de revenir prendre la bouteille avant de descendre l'escalier.

L'aile ouest : rez-de-chaussée
Il y a ici un garde que nous allons suivre jusqu'au carrefour avec un nouveau couloir. Là, il y a une ombre dans laquelle nous allons attendre son passage dans l'autre sens, afin de pouvoir bêtement continuer jusqu'au bout. La porte qui se trouve là peut d'ores et déjà être ouverte [HG-B-HD-BG-H-BD] mais ne l'empruntez pas encore. Continuez dans le couloir perpendiculaire, qui vous fait passer devant une porte bleue. Nouvel angle droit. Maintenant, progressez relativement discrètement dans le dos du garde qui se trouve au milieu du couloir. Sur la desserte à côté de lui, il y a six lots qu'il est facile de prendre sans l'alerter. Quand c'est fait, remonter vers la porte que vous avez déverrouillée et montez l'escalier.

L'aile ouest : premier étage
En haut, vous arrivez dans une pièce possédant de belles ombres. Mouchez éventuellement la chandelle, prenez le lot sur la table et le tableau au mur. Emparez-vous à présent du chandelier près de la porte d'entrée, il va vous servir à faire une diversion. Ne jetez votre objet que lorsque le garde qui patrouille dans le couloir supérieur s'en retourne. Le garde de la première pièce ne va pas tarder à partir fouiller les alentours. Dès que vous le pouvez, courez vers la vitrine, accroupissez-vous, donnez un coup de matraque sur la glace... Si vous avez le temps, raflez les trois pièces de butin. Sinon abritez-vous dans l'ombre derrière la vitrine.

Vous trouverez là le Monocle du conservateur (premier lot spécial). Quand aucun milicien n'est susceptible de vous apercevoir, passez devant la vitrine pour récupérer les lots si ce n'est déjà fait. A l'oreille, vous saurez si vous pouvez vous engagez dans le couloir qui se trouve, à présent, à votre gauche. Il y a dans ce couloir deux consoles à piller, de chaque côté de la Viktrola. Pour vous aider dans votre progression, trois débouchés d'escalier : deux qui montent vers l'étage supérieur, un qui descend vers le grand Hall, vous permettent de vous mettre à l'abri. Il y a, si je me souviens bien, six lots sur chaque table de ce couloir... Vous pouvez d'ores et déjà descendre l'escalier menant au Hall pour vous emparer, sur la droite et au dessus du canapé, d'un portrait.

Arrivé au bout du tapis du couloir, méfiez-vous car il y a une ronde qui arrive à droite. Mettez-vous dans l'ombre de la bibliothèque en face de vous et attendez que ce garde reparte pour le suivre dans son escalier. Il y a une table avec une chandelle à moucher et un lot, plus un tableau au mur à ajouter au butin. Attention car un autre garde (celui provenant du hall d'entrée) arrive dans cette pièce. L'idéal, pour ne pas se faire remarquer, est d'éteindre l'applique afin d'obscurcir la zone de gauche après les petites marches et d'attendre patiemment à côté de la porte cadenassée (qui donne sur une réserve) que les deux gardes soient absents pour prendre ces deux lots.

Quand c'est fait, remontez l'escalier à la suite du garde et allez piller la vitrine qui se trouve un peu plus loin. Vous pouvez apercevoir au bout du couloir le dispositif électrique qui entoure le Coeur. Une fois que le contenu de la vitrine est dans vos poches, partez en reconnaissance vers ce dispositif. Sur la droite, il y a une porte et un escalier pas mal éclairé qui mène à la réserve mentionnée ci-dessus. Cette zone peut assurer votre sécurité en cas d'alarme sauf si un garde vous voit y entrer. suite >